Le zéro déchet a du coffre avec ZeDrive

5 min de lecture

En France, près de Bordeaux, ZeDrive souhaite combiner le succès du Drive, une épicerie vrac et le circuit court bio dans une optique responsable.

zedrive couverture article lesgoodnews © Lesgoodnews 2019

Qui n’a jamais été confronté au suremballage ? Il est parfois étonnant de jeter plus de contenant que le contenu lui-même. En France, une étude de l’ADEME, en 2018, a montré qu’en moyenne un Français générait un kilo de déchets par jour. Une prise de conscience émerge peu à peu dans la population. Depuis quelques années, les enseignes se prévalant du zéro déchet s’installent dans l’hexagone. Autour de ces nouveaux modes de consommation viennent se greffer différents services. Le Drive en est un. Initié par le Drive Tout Nu à Toulouse, ce modèle précurseur a fait germer l’idée d’un Drive Zéro Déchet dans l’esprit de deux femmes près de Bordeaux. Laura Boudier, évoluant déjà dans une structure proposant un Drive fermier, était encore préoccupée par les emballages nécessaires. Célia Baracchini, en pleine réorientation professionnelle, engageait une démarche zéro déchet de façon personnelle. Elle a eu le déclic en découvrant le concept toulousain. De leur rencontre est né le projet ZeDrive qu’elles portent avec une énergie débordante. Situé près de Saint-André-de-Cubzac, le drive zéro déchet combinera le pratique au responsable.

Un concept complet

Depuis janvier 2019, les deux co-fondatrices mènent leur projet de drive zéro déchet tambour battant. Avec l’accompagnement d’Eticoop et une incubation réussie, fin 2019, ZeDrive est sur le chemin de la réalisation. Le bail du local est signé par suite de l’obtention du prêt bancaire. Dans le même temps la création de la SAS dans le domaine de l’économie sociale et solidaire (ESS) permet d’identifier la nature responsable du projet. En effet, différents critères devront être respectés pour garantir cette classification. Le concept paraît simple sur le papier. Cependant, c’est une véritable logistique qu’il faut mettre en œuvre pour faire le lien entre les différents acteurs, du producteur local au consommateur responsable. ZeDrive envisage de combiner une épicerie vrac, un magasin bio et offrir les services d’un drive à destination des locavores. Les denrées sont conditionnées dans des contenants réutilisables qui sont rapportés à la prochaine visite. ZeDrive applique la consigne inversée. Des bons d’achat sont distribués en échange du retour des contenants. Ils seront alors nettoyés et pour offrir leurs bons et loyaux services à d’autres clients. ZeDrive indique que cela consomme quatre fois moins de ressources et d’énergies qu’un emballage recyclé.

Un concept simple et efficace © ZeDrive

Le bio et la production locale à l’honneur

Chez ZeDrive, les clients pourront charger leur coffre de denrées provenant de leurs alentour. Une production de produits bio sera mise à disposition. Ainsi, c’est un nouveau débouché pour le circuit court de la Gironde et des départements limitrophes. Ce prochain drive zéro déchet proposera 80% de produits certifiés bio et 60% de produits issus des producteurs et artisans locaux. Pour le reste des produits, les producteurs éthiques et responsables seront privilégiés. ZeDrive souhaite répondre à une de nos multiples contraintes modernes comme le manque de temps. Ce drive vise un public qui était peu enclin à déambuler dans les rayons d’une épicerie bio. Il pourra effectuer sa commande en ligne pour la récupérer entre deux tâches quotidiennes. Question prix, les consommateurs pourront s’y retrouver. Car le vrac, c’est jusqu’à 40% moins cher pour des produits d’une qualité équivalente, selon ZeDrive. Cela s’explique en partie par moins d’emballages et de dépenses liées à la publicité.

Les co-fondatrices de ZeDrive
De gauche à droite : Laura Boudier et Célia Baracchini
© ZeDrive

ZeDrive à suivre

La demande est là. Les consommateurs sont de plus en plus réfléchis dans leur choix. Ainsi ZeDrive s’inscrit pleinement dans une démarche où ce dernier devient acteur. Côté soutien, le projet est porté par la SMICVAL, l’ADEME, Zéro Waste Bordeaux, la communauté de commune du Grand Cubzaguais, la ville de Saint-André-de-Cubzac, la région Nouvelle-Aquitaine, le département de la Gironde. Pour renforcer, la mise en œuvre du projet. Célia et Laura ont lancé une phase de crowdfunding sur la plateforme Bluebees. Elle vise, a minima, à acheter une chambre froide pour équiper le premier point de relais. En complément, cette phase permettra d’acquérir plus facilement un véhicule réfrigéré pour l’acheminement des commandes sur les points de retrait.

Article mis à jour le 23 avril 2021 à 15 h 41 min

Le zéro déchet a du coffre avec ZeDrive
5 soleils (100%) 2 vote[s]

Vous avez aimé ❤ cette bonne nouvelle ? Alors offrez-moi un café ☕ ... et grâce à vous 😉 Lesgoodnews reste indépendant.


Dans un autre registre, voyagez loin, loin, loin avec ma saga Markind. ✨🚀📕📘⭐


Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr . Dans un autre registre, je suis auteur de science-fiction. Retrouvez aussi les romans de la saga Markind sur markind.fr .

Commentez cette bonne nouvelle

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.