Tous mécènes avec KOEO

7 min de lecture

En France et en Belgique, KOEO propose aux entreprises de renforcer leur stratégie RSE et RH par le mécénat de compétences.

lesgoodnews koeo coverEt si nous devenions un peu tous Laurent de Médicis, l’un des premiers mécènes de l’histoire ? Indirectement, cela est possible, via son employeur. Le mécénat d’entreprise peut prendre plusieurs formes. Il peut être financier ou en nature par le don de produits ou de compétences. En 2016, selon une étude publiée par ADMICAL, 14 % des entreprises françaises pratiquaient le mécénat. La tendance est à l’augmentation. Quand bien même le mécénat financier est celui le plus usité avec 80 % du budget des entreprises engagées, le mécénat de compétences poursuit sa progression avec 12 % du budget consacré. Les bénéficiaires du mécénat sont des projets ou des structures reconnues d’intérêt général telles que des associations, des fondations ou, dans certains cas, des collectivités territoriales. Ce type de mécénat est propice à la coopération entre entreprises et associations dans une dimension locale. Le tout basé sur l’humain. Le mécénat est encadré par la loi Aillagon d’août 2003. Afin d’accompagner la mise en place de ces partenariats, Jean-Michel Pasquier, après un parcours de plus de 20 ans dans la communication et les ressources humaines (RH), fonde KOEO en 2009. L’entreprise sociale et solidaire construit et déploie des programmes de mécénat de compétences en France 🇫🇷 et en Belgique 🇧🇪 . Pour mener à bien ses missions, KOEO peut compter sur une équipe de cinq personnes.

Pas le temps de tout lire ? Découvrez en moins de 2 minutes l’action de KOEO

Formidable dynamique de solidarité

koeo msd chantier solidaire © KOEO

Un exemple de chantier solidaire pendant les My Solidarity Day © KOEO

Avec l’émergence de nouveaux enjeux RH telles que la responsabilité sociétale d’entreprise (RSE), la marque employeur, la gestion des seniors et la qualité de vie au travail (QVT), les entreprises sont de plus en plus à la recherche de solutions concrètes. Le mécénat de compétences leur permet de répondre en partie à ces problématiques. De leur côté, malgré la qualité de certains salariés ou bénévoles d’associations, certains concepts, processus ou organisations leur font défaut. Via ce type de mécénat, la structure peut bénéficier de l’expertise, la méthodologie et l’experience du monde de l’entreprise. Cependant, le gain peut être également en retour avec une connaissance élargie du monde associatif et des acteurs de ce domaine. Par exemple, une société accompagnée par KOEO réserve deux jours par an pour entreprendre des chantiers solidaires avec au programme du jardinage, du bricolage et d’autres menus travaux qui soulagent l’association bénéficiaire. Le mécénat de compétences est aussi une solution dans le cadre de baisse de subventions allouées aux structures associatives d’un territoire. Les entreprises peuvent les soutenir, en mettant à disposition des collaborateurs volontaires, via un crédit d’heures de mécénat de compétences. KOEO propose ainsi aux collectivités locales la « subvention METIS© ». Jean-Michel Pasquier évoque son utilité :

Un partenariat concret et pragmatique tourné vers l’opérationnel, à l’heure où des solutions inédites doivent être expérimentées et partagées par les principaux acteurs de nos régions : entreprises, collectivités locales, secteur de l’intérêt général et bien évidemment citoyens.

Cette expérimentation territoriale et innovation sociale a été déployée sur la commune de Sceaux début 2017. Ainsi se construit une dynamique de solidarité réciproque entre des domaines qui parfois s’ignoraient. Par son implication, KOEO établit une relation de confiance entre les différents acteurs. Au travers d’une charte, chacun s’engage dans une relation claire et cadrée. Un contrat tripartite permet de définir les missions. En cas d’urgence, le collaborateur peut intervenir dans son entreprise d’origine. Basé sur le volontariat, ce contexte facilite ce don d’expertises professionnelles ou personnelles tout en forgeant de la solidarité.

infographie koeo lesgoodnews © KOEO

Un type de mécénat en plein essor

koeo msd reunion © KOEO

Une bonne concertation entre les différents acteurs est crucial à la réussite des projets © KOEO

Peu utilisé à ses débuts, un intérêt croissant se dessine pour le mécénat de compétences. Il a un fort impact local au niveau des territoires. En effet, les actions de proximité permettent de tisser efficacement des liens entre plusieurs acteurs qui n’auraient pas travaillé de concert auparavant. Il est plébiscité par les entreprises de taille intermédiaire et les grandes entreprises. Il est en effet moins complexe, pour elles, de mettre en œuvre ce type d’action. Toutefois, KOEO permet de faciliter la mise en œuvre du mécénat de compétences. Elle propose des formations adaptées pour engager un renforcement des stratégies RH et RSE, d’améliorer l’approche des responsables associatif. Tout en  maintenant leurs rémunérations, les collaborateurs peuvent également se sentir reconnus dans leur démarche. Leur intervention redonne du sens à leur mission, leur permet de relativiser leur situation, de produire du lien social et débouche parfois sur une vocation. Côté entreprise, ce type de mécénat impacte le renforcement des équipes via une mobilisation fédératrice. Elle façonne l’attractivité de la marque employeur qui peut attirer à elle de futurs talents. Elle offre une solution aux seniors pour gérer leur fin de carrière via un temps partiel solidaire. Elle ouvre également une réduction fiscale, à hauteur de 60 % des salaires, limité à 0,5 % du chiffre d’affaires hors taxes annuel (CAHT), avec un report possible sur 5 ans. De leur côté, les associations renforcent leurs actions, leur visibilité via ces partenariats forts et augmentent leur chance d’obtenir un mécénat financier. Jean-Michel Pasquier nous fait part de cette anecdote :

C’est vrai qu’au début, en découvrant le dispositif, certaines associations très enthousiastes nous demandaient carrément des collaborateurs d’entreprise à temps plein sur plusieurs années, et il a fallu expliquer que nous n’étions pas une agence d’intérim, et que les missions étaient surtout ponctuelles, quelques jours seulement, et en mode projet ! Et aujourd’hui avec la montée en puissance du mécénat de compétences senior (transition fin de carrière/début de retraite) nous avons finalement de plus en plus de missions de long terme de plusieurs mois, voire plusieurs années ! Les souhaits initiaux peu réalistes ont été rejoints par les évolutions contextuelles, et c’est tant mieux !

Chez KOEO, l’essor de ce type de mécénat se ressent. Depuis son démarrage, KOEO a déployé 30 000 heures de mécénat de compétences en cumulé, dont 10 000 heures sur 2017, soit autant qu’entre 2009 et 2014.

KOEO, un moteur du mécénat de compétences

koeo msd resto © KOEO

Tisser du liens social entre le mode de l’entreprise et le monde associatif © KOEO

KOEO est un nouvel exemple de réussite dans le domaine de l’économie sociale et solidaire (ESS). Deux associations , Le Bocal Local et le réseau Môm’artre, déjà citées dans lesgoodnews, ont bénéficié  de l’action de KOEO. En outre, les entreprises engagées dans le mécénat de compétences le restent au bout de plusieurs années. Signataire de la charte ADMICAL, membre du collège du MOUVES, elle a permis, à la fin 2017, de soutenir 185 associations via l’engagement de plus d’une soixantaine d’entreprises. Finaliste du Grand Prix de l’innovation sociétale, lauréats du Trophée Solimut et des Feel Good Awards en 2016, KOEO est aussi force de proposition auprès des pouvoirs publics et des acteurs économiques en proposant, par exemple, de dédier chaque année un jour de la formation professionnelle de chaque salarié à une action de mécénat de compétences. Avec cette mesure, les collaborateurs pourraient agir dans le cadre d’une expérimentation personnelle à leur initiative et plus seulement à celle de l’employeur. De plus, elle favoriserait la systématisation de ce type de mécénat tout en créant une ébauche de service civique professionnel. Ce dispositif représenterait alors un potentiel de plus de 20 millions d’heures annuelles de dons d’expertise au profit du monde associatif.

Article mis à jour le 9 avril 2018 à 22 h 51 min


Vous avez aimé ❤ cette bonne nouvelle ? Alors offrez-moi un café ☕ ... et grâce à vous 😉 Lesgoodnews reste indépendant.


Dans un autre registre, voyagez loin, loin, loin avec ma saga Markind. ✨🚀📕📘⭐


Votez pour cette bonne nouvelle

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr . Dans un autre registre, je suis auteur de science-fiction. Retrouvez aussi les romans de la saga Markind sur markind.fr .

Commentez cette bonne nouvelle

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.