Le traité de la haute mer

2 min de lecture

L’ONU a ouvert des négociations qui vont permettre l’établissement du premier traité sur la haute mer.

By Tiago Fioreze (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0) or GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)], via Wikimedia Commons

Nuages ​​au-dessus de l’océan Atlantique. Salvador, Bahia, Brésil © Tiago Fioreze, via Wikimedia Commons

Les eaux internationales, aussi appelées haute mer, ne sont aujourd’hui régies par aucun traité, et n’est pas sous l’autorité des états côtiers, laissant libre cours à la surexploitation des ressources, la pollution et au réchauffement climatique. Cet espace représente pourtant plus de la moitié de la surface des océans, 64% environ, Soit 43% de la surface de notre belle planète bleue.

En 1982, des règles et une autorité ont permis d’encadrer  l’exploitation des fonds marins et de leur sous-sol. En 2013, a été lancé l’appel de Paris sur la haute mer pour la marquer comme un bien commun de l’humanité et gérée en ce sens, dans l’intérêt général.

La haute mer un enjeu mondial

En septembre 2015, l’ONU aura pour mission d’entériner l’accord de principe obtenu en Janvier 2015, afin de fixer un calendrier dont l’objectif est l’établissement d’un traité. Celui-ci permettra de protéger la colonne d’eau et la biodiversité de la haute mer via des aires marines protégées qui occupent aujourd’hui moins de 1% de la surface des océans.

Haute mer

La haute mer qui est hors des eaux territoriales apparait en bleu foncé. © B1mbo, via Wikimedia Commons

Differentes organisations écologistes comme Greenpeace ou la Pew Charitable Trust ont fortement soutenu les différents rapports remis à l’ONU, tant les enjeux sont importants. Une Alliance pour la haute mer  a été créée et regroupe 27 ONG. Les états de l’union européennes, dont la France, et le G77 (groupement des pays en voie de développement) sont plutôt favorables tandis que les États-Unis, le Canada, la Russie et le Japon ont tendance à montrer plus de réticences dans l’élaboration d’un tel traité.


Vous avez aimé ❤ cette bonne nouvelle ? Alors offrez-moi un café ☕ ... et grâce à vous 😉 Lesgoodnews reste indépendant.


Dans un autre registre, voyagez loin, loin, loin avec ma saga Markind. ✨🚀📕📘⭐


 

Votez pour cette bonne nouvelle

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr . Dans un autre registre, je suis auteur de science-fiction. Retrouvez aussi les romans de la saga Markind sur markind.fr .

Commentez cette bonne nouvelle

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.