La fusion par le Spheromak

2 min de lecture

Aux Etats-unis, à Seattle, Thomas Jarboe et Derek Sutherland explorent la voie de la fusion nucléaire au travers d’un Spheromak.

3d_fusion_render

Représentation d’un réacteur à fusion nucléaire

Une énergie colossale permettant d’alimenter le monde pendant 100 millions d’années, à partir de l’eau de mer, et cela presque sans déchets. Les promesses de la fusion nucléaire font rêver bon nombre de scientifiques. Cependant, même si sur le papier des techniques existent, leurs concrétisations sont bien plus complexes.

Plusieurs projets, dont le plus connu ITER, en cours de construction dans le sud de la France à Cadarache, espèrent aboutir à une maîtrise de la fusion nucléaire d’ici 30 ans. Mais de par son gigantisme et sa complexité, il engouffre une grande quantité de chercheurs et de budgets.

Thomas R. Jarboe

Le professeur Thomas R. Jarboe © 1999-2014 University of Washington

Thomas Jarboe et Derek Sutherland, de l’université de Washington à Seattle, ont opté pour un type de réacteur à fusion thermonucléaire, d’un design différent nommé Spheromak qui, par son fonctionnement, réduit le besoin en matériaux de confinement du plasma et donc leur taille. Leur technologie permettrait d’obtenir des réacteurs à fusion nucléaire opérationnels d’ici 10 à 15 ans.

Concept de Spheromak © Par WikiHelper2134 Wikimedia

Concept de Spheromak © Par WikiHelper2134 Wikimedia

Les deux scientifiques et leurs équipes ont développé ce concept de réacteur dans l’optique de rivaliser, en terme de coûts, avec des centrales conventionnelles. Au travers de leur étude, le coût de production d’1 Gigawatt (construction comprise) est évalué à 2,7 milliards de dollars. Il se situe en dessous de celui d’une centrale à charbon ou d’une centrale à fission nucléaire (3 à 4 milliards de dollars), mais au-dessus de celui d’une centrale au gaz naturel.

Article mis à jour le 31 octobre 2017 à 14 h 48 min


Vous avez aimé ❤ cette bonne nouvelle ? Alors offrez-moi un café ☕ ... et grâce à vous 😉 Lesgoodnews reste indépendant.


Dans un autre registre, voyagez loin, loin, loin avec ma saga Markind. ✨🚀📕📘⭐


 

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr . Dans un autre registre, je suis auteur de science-fiction. Retrouvez aussi les romans de la saga Markind sur markind.fr .

Commentez cette bonne nouvelle

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.