GN ! Le dossier médical numérique

1 min de lecture

À Rennes, à l’hôpital saint-helier, le dossier médical personnel des patients est informatisé . Les praticiens peuvent alors consulter le dossier des patients d’un simple clic. La généralisation de ce système devrait être étendu à tout le territoire français.

 

Votez pour cette bonne nouvelle

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr . Dans un autre registre, je suis auteur de science-fiction. Retrouvez aussi les romans de la saga Markind sur markind.fr .

1 réponse

  1. Jérémy Fregefon dit :

    Bonjour,

    Je me permets de vous contacter car nous venons de lancer un débat qui pourrait sûrement vous intéresser, et je vous convie donc à y prendre part afin d’exprimer votre point de vue et faire progresser le débat :

    Le dossier médical de santé est privé. C’est le patient qui en a le contrôle, gère la visibilité des données et la liste des praticiens autorisés à y accéder. En cas d’urgence, le Samu aura toutefois la possibilité de le consulter grâce à une clé spéciale. Depuis son lancement, le DMP a toutefois rencontré de vives oppositions. Certains s’inquiètent du fichage massif des données de santé. Et si ces informations parvenaient à l’employeur? Et si assurances et mutuelles y avaient accès?

    Faut-il numériser ses données médicales ? (http://www.newsring.fr/societe/950-faut-il-numeriser-ses-donnees-medicales)

    Pour participer, il suffit de se connecter sur le site (à l’aide de Facebook, Google+ ou LinkedIn) et de cliquer sur “contribuer au débat”. Nous pouvons également vous créer un compte indépendant des réseaux sociaux si vous le souhaitez.

    Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me recontacter.

    Bien à vous,


    Jérémy
    Community Manager Stagiaire à Newsring.fr

    Facebook : Newsring.fr
    Twitter : @Newsring_fr

Commentez cette bonne nouvelle

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.