Nommez une exoplanète

3 min de lecture

L’Union Astronomique Internationale a décidé le 9 juillet 2014 de soumettre au vote des terriens le nom des exoplanètes découvertes. Dans un premier temps, seuls les clubs d’astronomie soumettront leurs requêtes.

Gliese832c-Groeßenvergleich

La première exoplanète, 51 Pegasi b, fut découverte avec certitude en 1995 par une équipe d’astrophysiciens suisses de l’observatoire de Haute-Provence. Au 28 juillet 2014, 1819 planètes ont été confirmées et ce nombre est en croissance presque exponentielle. La voie lactée en contiendrait 100 milliards. De quoi laisser un large choix de noms pour chaque habitant de la plus belle planète, notre Terre. Une exoplanète, Kepler-452b  cousine de la Terre a également été découverte par la NASA en Juillet 2015. En Février 2017, une équipe belge de la NASA annonce la découverte de sept exoplanètes (Trappist-1 b,c,d,e,f,g,h) grâce au télescope spatial Spitzer. Elles sont de taille similaire à la terre, dont trois en zone habitable. Espérons qu’elles trouvent un plus joli nom.

Exoplanètes découvertes s'approchant des caractéristiques de la Terre © NASA Ames/W. Stenzel

Exoplanètes découvertes s’approchant des caractéristiques de la Terre © NASA Ames/W. Stenzel

Une exoplanète plusieurs propositions

Les noms furent proposés par le biais d’organisations astronomiques, tel que les clubs d’astronomie, les planétariums ou les plateformes d’astronomie en ligne début 2015. Ensuite, ceux-ci, furent proposés au vote, au grand public en août 2015 via le site nameexoworlds. Des exoplanètes et certaines de leurs étoiles de 19 systèmes différents étaient à nommer. Plusieurs noms étaient en lice tels que : FAFNIR une étoile dans la constellation du Dragon, YAMATO une grosse Jupiter dans la constellation de la grande ourse, et encore beaucoup d’autres. La plupart des étoiles autour desquelles orbitent ces exoplanètes sont visibles à l’œil nu. De quoi absorber votre esprit et travailler votre imagination en regardant un beau ciel étoilé.

++

Etoile filante et la galaxie d’Andromède © Lesgoodnews

Les noms ne devaient pas dépasser 16 caractères, de préférence en un seul mot et être prononçable dans la plupart des langues. Ils ne devaient pas trop ressembler à des noms d’objets astronomique présent dans le catalogue.Planets

Un engouement notable

Les résultats du vote ont été rendus au cours du second semestre 2015. L’ensemble de la liste de nom des exoplanètes est disponible via ce lien. Au final, ce sont 19 Systèmes extra-solaires, dont 14 étoiles et 31 exoplanètes orbitant autour de celles-ci, qui se sont vu attribuer un nom. Plus d’un demi-million de votes provenant de 182 pays différents ont été comptabilisés par l’UAI. Le fait de donner un nom à ces astres offrent une toute autre dimension à ces mondes lointains.

Résultats NameExoWorlds © IAU

Résultats NameExoWorlds © IAU

En récompense, il a été proposé aux participants vainqueurs de nommer 17 planètes mineures, de notre système solaire, telles que Eris ou Sedna. Les 17 noms font référence à des astronomes, des organisations astronomiques et leur emplacement, comme pour le club astronomique de Fécamp (en France), mais aussi à des poètes, des auteurs. Au passage, voici les caractéristiques de Fécamp.

Certificat de l'UAI pour le concours NameExoWorlds Minor Planet indiquant les 17 planètes mineures nommées par les gagnants du NameExoWorlds contest. © IAU 201

Certificat de l’UAI pour le concours NameExoWorlds Minor Planet indiquant les 17 planètes mineures nommées par les gagnants du NameExoWorlds contest. © IAU 2017

 

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Super MIMI dit :

    C’est marrant de demander au internautes des noms de planètes et de voter pour un nom !!!!

  2. Super MIMI dit :

    Mais, on fait comment pour proposer des noms de planètes

  3. Renard76 dit :

    Peut-être trouveras-t-on de la vie sur ces exoplanetes. Il vaut mieux qu’on le choisisse bien sinon les autochtones risquent d’en pâtir 🙂

Commentez cette bonne nouvelle