La voiture salvatrice avec Awaken

4 min de lecture

En France, une start-up strasbourgeoise, Awaken, développe un boîtier dans le but de sauver des vies sur la route et d’améliorer le suivi des voitures.

Awaken lesgoodnews

Quand un groupe de jeunes passionnés d’électronique et d’informatique décident de mettre en commun leurs savoir-faire au service de la sécurité routière, cela donne naissance à Awaken. Les co-fondateurs et amis d’enfance, Jérôme Scalia, directeur général de la jeune société et Sébastien Hamm, son responsable matériel, avaient, par le passé, modifié leurs véhicules télécommandés afin de les connecter à leur mobiles. L’idée de l’appliquer à leur voiture personnelle a alors germé dans leur esprit. C’est ainsi qu’en décembre 2014, un premier prototype fonctionnel voit le jour. Celui-ci, une fois connecté au port diagnostic du véhicule, valida l’hypothèse du traitement des données de celui-ci. Durant l’année qui suivi, le 22 février 2015, ils décidèrent d’axer leur projet vers le domaine de la sécurité routière. Un deuxième dispositif a été développé et équipé d’un accéléromètre et d’une carte SIM. En 2016, l’équipe de la jeune start-up, située à Strasbourg, se compose de six personnes mêlant différentes compétences. Ils avaient lancé une campagne de crowdfunding afin de développer leur projet.

Pas le temps de tout lire ? Découvrez ici en 1 minute cette innovation

Une voiture connectée

Boitier OBD développé par Awaken © Awaken

Boitier OBD développé par Awaken © Awaken

Le boîtier se connecte sur tout modèle de voiture construit après 2001. Le dispositif qui a été développé se branche sur le port diagnostic (On-Board Diagnostic ou OBD-II) du véhicule. En Europe, Le European On-board Diagnostic (E-OBD) est obligatoire depuis 2002 pour les voitures essence, et depuis 2004 pour les modèles diesel. Il se situe le plus souvent dans l’habitacle sous le volant. Awaken assure que l’utilisation de celui-ci n’altère en rien la garantie constructeur. Les différentes données, appelées Diagnostic Troubles Codes (DTC), recueillies permettent d’offrir à son propriétaire tout un ensemble de nouveaux services au travers d’une application dédiée. Le boîtier ne transmet aucune donnée à l’ordinateur de bord et ne fait que lire celles fournies par celui-ci.

Une balise de secours

paramedic lesgoodnews

En cas d’accident, les secours sont rapidement alertés. Un marqueur est ajouté sur une carte interactive. De plus, des informations seront disponibles dans un centre de notification. Le SAMU 67 utilisera le dispositif en bêta test, via un partenariat, à l’issu de la campagne de financement participatif. Les données enregistrées par l’accéléromètre seront transmises via la carte SIM, en plus du lieu de l’accident. Elles renseigneront sur l’intensité du choc, informant les équipes de secours sur la gravité potentielle de l’accident. Ainsi, l’équipe d’Awaken espère que des vies pourront être sauvées par l’intermédiaire de leur innovation.

  • Le boitier Awaken © Awaken
    Le boitier Awaken © Awaken
  • Jérôme Scalia co-fondateur et président © Awaken
    Jérôme Scalia, co-fondateur et président © Awaken
  • Sébastien Hamm co-fondateur et responsable hardware © Awaken
    Sébastien Hamm, co-fondateur et responsable hardware © Awaken
  • Alexandre Martin responsable SEO et référencement © Awaken
    Alexandre Martin, responsable SEO et référencement © Awaken
  • Mathis Ries ingénieur marketing © Awaken
    Mathis Ries, ingénieur marketing © Awaken
  • Yann Cauderer ingénieur logiciel © Awaken
    Yann Cauderer, ingénieur logiciel © Awaken
  • Adrien Castella, ingénieur hardware et firmware © Awaken
    Adrien Castella, ingénieur hardware et firmware © Awaken
  • Etat du véhicule © Awaken
    Etat du véhicule © Awaken
  • Panne moteur © Awaken
    Panne moteur © Awaken
  • Carnet de  maintenance © Awaken
    Carnet de maintenance © Awaken

Un meilleur suivi du véhicule

À l’origine, le dispositif OBD était destiné à la surveillance, en temps réel, des systèmes et composants du moteur concernant les gaz d’échappement. La jeune start-up strasbourgeoise utilise cette source de données pour offrir un suivi de l’état du véhicule. L’application dédiée au boîtier affiche le diagnostic global de la voiture, indique les pannes moteur et leur suivi. Le conducteur se verra guidé, au travers d’un carnet de maintenance. Si la panne est mineure, des tutoriels et des liens commerciaux seront proposés afin de remplacer la ou les pièces défectueuses. En cas de panne plus conséquente, il sera redirigé vers un garage avec une gestion de la prise de rendez-vous. Cette maintenance préventive réduit les risques de dysfonctionnement du véhicule et sa pollution. En outre, la géolocalisation du véhicule permettra, en cas de vol, d’en être notifié et de repérer celui-ci.

Awaken sur la bonne voie

Awaken est soutenu par le ministère de l’Intérieur, le ministère du Numérique, la chambre de commerce et d’industrie d’Alsace, l’agence des systèmes d’information partagés de santé et La French Tech. Lors du Web Summit 2015, parmi les 60 000 candidats, la jeune start-up alsacienne s’est issée dans le top 200 des start-ups les plus innovantes au monde. Le 17 mars 2016, leur projet est récompensé par le trophée Numeric’Alsace. Un projet innovant à suivre et à soutenir lors de leur étape de crowdfunding qui a été lancée courant avril 2016 sur la plate-forme Kickstarter. En mai 2016, celle-ci dépasse les attentes de l’équipe d’Awaken avec un financement de 153%. Cette jeune start-up démarre donc sur les chapeaux de roues. En novembre 2016, cette innovation remporte le 1er prix dans la catégorie Création du Concours YAGO, une association alsacienne, visant à accompagner et à encourager les entrepreneurs. En février 2017, Awaken Car remporte le « Prix innovation sécurité routière 2017 » dans la catégorie prévention des conséquences des accidents pour la première édition du Prix innovation sécurité routière.

Article mis à jour le 30 mars 2017 à 10 h 50 min

 

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr

Vous aimerez aussi...

Commentez cette bonne nouvelle