docndoc, le remplacement des médecins facilité

9 min de lecture

En France, la plateforme docndoc propose de faciliter les remplacements de médecins et d’augmenter l’attractivité des territoires.

lesgoodnews docndoc article couverture

Pour un médecin, trouver un remplaçant s’apparente souvent à un véritable parcours du combattant. Les difficultés augmentent avec la situation géographique du praticien. Cette inégalité entre les territoires contribue au renforcement de la problématique. De plus, la spécialité exercée limite la possibilité de se faire remplacer. En conséquence, les déserts médicaux deviennent de plus en plus marqués. On considère qu’un territoire est touché par ce phénomène lorsque la densité de médecins est 30 % inférieure à la moyenne nationale. Le paradoxe est que la France 🇫🇷 ne manque pas de médecins. En 2012, elle en comptait 334 pour 100 000 habitants (selon l’INSEE), le seuil critique étant fixé à 250. Pour répondre en partie à ce problème et assurer une continuité des soins, le docteur Pascale Karila-Cohen, radiologue à Paris, a eu l’idée de créer en 2014 une plateforme web pour faciliter le remplacement des médecins. Après avoir fait l’expérience, pendant trois ans, de l’inégalité de traitement du remplacement dans différentes structures. Elle se heurta, notamment, à cette difficulté pendant une période de congés dans le sud de la France. Elle souhaita trouver un remplacement, mais sans un réseau de connaissances bien établi, ce ne fut pas possible. De retour à Paris, elle fonda la start-up docndoc afin de mettre en relation les médecins entre eux. Et ce, de façon simple et efficace. En outre, cette initiative tend à redonner de l’attractivité aux territoires avec l’offre innovante docnbox. L’équipe de docndoc, dont le siège est à Caen depuis 2018, se compose de cinq personnes à temps complet. Ils naviguent entre le Village by CA, à Paris, ou le Bivouac à Clermont-Ferrand. Marque de son succès grandissant, une sixième personne devrait les rejoindre pour 2019.

Remplacement et continuité des soins

Les chiffres évoqués précédemment parlent d’eux-mêmes. On peut ajouter que, sur le territoire français, l’âge moyen des médecins et des spécialistes augmente. En 2017, la moyenne d’âge était de 51,6 ans pour les médecins généralistes et pour les spécialistes 51,2 ans. Le remplacement et l’aide à l’installation des médecins devient un enjeu majeur de santé publique. L’accès à un médecin généraliste ou à un spécialiste est de plus en plus compliqué dans certains territoires. A tel point que l’UFC Que Choisir a mis en place une carte interactive de la fracture sanitaire. Plus de 3,1 millions de Français vivraient dans un désert médical. Pour les médecins, la recherche d’un remplacement est complexe et fastidieuse. Ils passent par des petites annonces dans les quotidiens locaux, sur des sites qui ne sont pas forcément dédiés à cela, ou encore via des groupes Facebook fermés. Pour les spécialistes, la difficulté monte d’un cran. La plateforme docndoc s’inscrit comme un facilitateur dans ce paysage. Elle offre une recherche simple et basée sur un degré d’affinités. Les médecins peuvent y déposer les périodes de leur souhait de remplacement, ou leurs disponibilités. Ce système assure transparence et efficacité. L’ensemble des praticiens inscrits sur la plateforme font partie de l’Ordre des médecins. Pour les étudiants en médecine, docndoc peut représenter une source d’opportunités. L’ensemble des prestations de remplacement s’inscrit dans le cadre de l’article 4131-2 du Code de la santé publique. Pour qu’un étudiant puisse assurer un remplacement, il faut qu’il réponde à quelques critères : avoir validé, en France 🇫🇷 ou dans un Etat de l’union européenne 🇪🇺 un deuxième cycle d’études médicales ; être inscrit dans un troisième cycle d’études médicales en France 🇫🇷 ; et répondre aux conditions de formation fixées par décret 📜 . La plateforme s’ouvre à l’ensemble des spécialités médicales. Elles en recensent plus d’une trentaine allant de la médecine générale, en passant par la pédiatrie ou encore la psychiatrie. Via cette plateforme, les médecins pourront assurer une continuité de soins à leur patients et profiter d’un peu de repos l’esprit léger. Les services proposés par docndoc ne s’arrête pas aux remplacements. Ils se diversifie et offre des solutions pour suivre un médecin de son installation à son départ en retraite.

infographie docndoc lesgoodnews © Lesgoodnews 2019

Renforcer l’attractivité des territoires

La plateforme docndoc, en 2019, opère pour la France 🇫🇷 métropolitaine et les départements et territoires d’Outre-mer. Dans le projet, la problématique du remplacement liée à l’emplacement territorial des médecins a bien été intégrée. Pour y répondre, docndoc a créé la docnbox qui permet de conjuguer travail et loisirs. Pour attirer de potentiels remplaçants hors de leur périmètre d’action habituel, la plateforme offre une expérience étendue du remplacement. Des activités de loisirs ou des sorties culturelles sont proposées. Les offres sont adaptées à la situation familiale du praticien. L’équipe de docndoc a lié, ainsi, un partenariat fort avec les collectivités locales et les offices de tourisme. Des docnbox peuvent déjà permettre de découvrir la Normandie, la Bourgogne, L’Auvergne et très prochainement le Grand-Est. De ce fait, la mobilité des médecins est encouragée. docndoc se veut un levier d’attractivité pour les territoires. Par exemple, L’Agence Caen Normandie Développement a souhaité prendre part au projet en remarquant le côté novateur du concept.

Une innovation pour le plus grand nombre

Tout le monde est gagnant dans ce système. Le médecin trouve son remplacement. Il part l’esprit plus léger en congés 🏝 et peut profiter sereinement de sa famille. Cette innovation combat aussi le mal-être et le burn-out que connaissent certains praticiens. D’autant plus, pour ceux officiant dans des endroits touchés par la désertification médicale. En parallèle, la continuité des soins est assurée pour les patients. Ceci participe en une meilleure prise en charge réduisant, du même coup, les complications de leur état de santé. De son côté, le remplaçant découvre un territoire et des opportunités. Des volontés d’installation sur un territoire inconnu jusqu’alors peuvent naître. A une autre échelle, les établissements de santé 🏥 ne sont pas oubliés. Docndoc met à leur disposition une solution dédiée permettant de gérer plusieurs praticiens sur la plateforme. La plateforme propose une gestion centralisée et simplifiée des remplacements selon les spécialités pratiquées. Les différents curriculums vitae y sont disponibles en consultation libre. Enfin pour les collectivités locales, docndoc est source de dynamisme en agissant concrètement sur les problématiques d’attractivité 🧲 des territoires. La plateforme mise également sur l’accompagnement des professionnels de santé dans leur installation avec docntool. Au passage, docndoc a demandé au dessinateur Eric Appéré d’illustrer quelques scènes autour du remplacement des médecins.

  • Illustration de Eric Appéré © docndoc
    Illustration de Eric Appéré © docndoc
  • Illustration de Eric Appéré © docndoc
    Illustration de Eric Appéré © docndoc
  • Illustration de Eric Appéré © docndoc
    Illustration de Eric Appéré © docndoc
  • Illustration de Eric Appéré © docndoc
    Illustration de Eric Appéré © docndoc
  • Illustration de Eric Appéré © docndoc
    Illustration de Eric Appéré © docndoc

docndoc à suivre

Le service est de plus en plus plébiscité par les médecins et les établissements de santé. Comme beaucoup d’innovations positives, le projet est le résultat d’un constat et d’une idée. Au passage docndoc, nous fait part de cette anecdote.

L’équipe a debuté sur un coin de table de cuisine avec une radiologue et un informaticien, et maintenant, nous travaillons avec les collectivités territoriales. 
Nous nous rêvons en Airbnb du remplacement 

La mise en relation des personnes pour accéder à des services sur internet s’est banalisée. Les fameuses licornes telles que BlaBlaCar ou Uber le démontrent. Ainsi docndoc s’inscrit dans cette dynamique. Le projet a été soutenu par Caen Développement qui a accéléré la création et le déploiement des docnbox. Côté partenariats, docndoc est soutenu par la French Tech. Côté établissements de santé, le centre hospitalier régional d’Orléans a rejoint l’aventure. Des collectivités locales comme la communauté Caen la mer soutiennent l’action de docndoc. Elle bénéficie d’un rapport privilégié avec la MACSF et son réseau de médecins adhérents. La startup souhaite étendre ses services à d’autres professions de santé telles que les pharmaciens 💊 ou les dentistes 🦷 . Côté récompenses, docndoc a remporté le trophée 🏆 « Digital Day », fin 2018. Ce prix est axé sur la qualité de vie des praticiens. La startup participe au salon SPP Santé qui se déroule les 31 janvier et 1er février à Bordeaux, dont le thème portera sur la prévention en santé.

Article mis à jour le 19 avril 2021 à 16 h 18 min

docndoc, le remplacement des médecins facilité
5 soleils (100%) 6 vote[s]

Trophées Lesgoodnews

Cet article a été 1 mois le plus lu.

février 2019


Vous avez aimé ❤ cette bonne nouvelle ? Alors offrez-moi un café ☕ ... et grâce à vous 😉 Lesgoodnews reste indépendant.


Dans un autre registre, voyagez loin, loin, loin avec ma saga Markind. ✨🚀📕📘⭐


Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr . Dans un autre registre, je suis auteur de science-fiction. Retrouvez aussi les romans de la saga Markind sur markind.fr .

Commentez cette bonne nouvelle

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.