Il est bon d’avoir du cœur avec Ticket BA

5 min de lecture

En France, le projet entrepreneurial social et solidaire Ticket BA vise à financer les associations avec des titres-restaurant solidaires.

ticket BA lesgoodnews cover

Plus de 4 millions de salariés français, en 2017, ont eu la possibilité d’utiliser des titres-restaurant. Près de 800 millions de titres, pour une valeur de 6 milliards d’euros, ont été émis en 2015, selon la Commission nationale des titres-restaurant (CNTR) et ce chiffre est en progression constante depuis sa création, il y a plus de 50 ans. Le marché se partage principalement entre six acteurs Apetiz, Chèque Déjeuner, Moneo Resto, Monetico Resto, Pass Restaurant, RestoFlash et Ticket Restaurant. Ces titres représentent pour les salariés un complément de revenu défiscalisé permettant, d’ordre général, de régler les repas 🥘  pendant les jours ouvrés, auprès de 200 000 enseignes de restauration ou commerçants de proximité. Parfois, bien qu’il soit interdit de rendre la monnaie sur ces titres, leur montant total donne lieu à l’établissement d’avoirs ou de bons chez les commerçants. Un grand nombre sont inutilisés pour diverses raisons. Initié par François Vilar, juriste de formation, Ticket BA offre la possibilité d’en faire don à des associations partenaires. Ce projet entrepreneurial social et solidaire est en phase d’incubation chez MicroDON à Paris. Caroline Schlatter, directrice marketing, et Tony Seng, ingénieur logiciel, ont rejoint celui-ci pour prendre part à cette aventure. Leur objectif est de parvenir à l’établissement d’un titre-restaurant solidaire.

Pas le temps de tout lire ? Découvrez ce projet en moins de 2 minutes 

Une solution d’économie solidaire

logo ticket ba 2019 © TicketBA
Logo du titre restaurant solidaire © TicketBA

Ce réseau de micro-dons s’appuie sur l’économie sociale et solidaire (ESS). Les titres-restaurant Ticket BA l’alimenteront via trois axes. Premièrement, à titre d’exemple, les commissions prisent lors de l’émission, 3 % environ de la valeur faciale du titre, et le remboursement, environ 5 %, seront en partie à caractère solidaire, l’autre partie financera le fonctionnement de Ticket BA. Deuxièmement, la finance solidaire sera utilisée dans le cadre des intérêts financier perçus sur l’argent payé par les entreprises avant remboursement aux restaurateurs. Enfin, la publicité sur les titres se tournera vers des offres issues de l’ESS. Ticket BA envisage, par exemple, des partenariats avec des acteurs tels qu’Optimiam.

Un système vertueux

Tous les acteurs de ce futur titre-restaurant auront à y gagner. En premier lieu, les entreprises avec un renforcement de leur Responsabilité sociétale d’entreprise (RSE). De plus, lors de l’acquisition des titres, les salariés pourront être sollicités pour choisir les associations bénéficiaires des commissions. Ainsi, ils œuvrent directement au soutien d’initiatives positives 👍 et deviennent acteurs du changement. De leur côté, les associations bénéficieront d’une visibilité accrue ainsi que d’une source de financement supplémentaire. En outre, les commerçants participants pourront mettre en avant leur démarche solidaire en acceptant les Ticket BA.

infographie ticket ba © Lesgoodnews 2018

Tirelires solidaires

ticket BA avoirs du coeur logo
Le logo de l’opération « avoirs du cœur » © Ticket BA

Ticket BA a expérimenté dans un premier temps, un système de tirelires installées dans les commerces de proximité. Les clients peuvent choisir d’y déposer leurs avoirs issus de leur titres-restaurant. Ticket BA mise sur l’essor grandissant de la « consom’action ». Les commerçants transforment ces dons en chèques qui seront reversés à deux associations partenaires, la Cloche et le Filon. Ces dernières sont spécialisées dans l’aide aux sans-abri ou dans le soutien aux femmes isolées. En outre, ce versement ouvre l’obtention d’un reçu fiscal pour les commerçants, permettant une défiscalisation de 60 % de la valeur des dons. Cette opération « Les avoirs du cœur » se sont déroulés dans Paris.

François Vilar nous fais part de cette anecdote :

En partant d’un commerce, un de mes avoirs est tombé. Une personne m’a rattrapé pour me le rendre. Il s’agissait d’un sans-abri. Sans hésiter, je lui ai donné. Ce cas de figure m’a renforcé dans l’idée de la portée solidaire des titres restaurants.

Ticket BA à suivre

Ce projet augure de nouvelles possibilités et n’attend qu’un essaimage dans le pays. Ce dernier est soutenu par MicroDON et son fondateur Pierre-Emmanuel Grange, la communauté Live for Good et France Active. Le projet recherche des soutiens financiers afin d’accélérer son développement. Ticket BA prévoit un démarrage en 2019.

Article mis à jour le 29 avril 2019 à 11 h 21 min

Votez pour cette bonne nouvelle

Vous avez aimé ❤ cette bonne nouvelle ? Alors offrez-moi un café ☕ ... et grâce à vous 😉 Lesgoodnews reste indépendant.


Dans un autre registre, voyagez loin, loin, loin avec ma saga Markind. ✨🚀📕📘⭐


Les derniers articles par Philippe RUAUDEL (tout voir)

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr . Dans un autre registre, je suis auteur de science-fiction. Retrouvez aussi les romans de la saga Markind sur markind.fr .

Commentez cette bonne nouvelle

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.