Tour de France de l’interdisciplinarité avec Noï

4 min de lecture

En France, l’association Noï fait le Tour de France de la créativité et de l’innovation afin de faire la promotion de l’interdisciplinarité auprès du grand public, des collectivités et des entreprises.

lesgoodnews noï tour couverture © lesgoodnews 2017Le monde de l’entreprise met souvent en avant la créativité et l’innovation. Cependant, les artistes, les créateurs y sont peu représentés en France. Doit-on renoncer à une facette de sa personnalité pour s’adapter au monde du travail ? Le potentiel de créativité et l’esprit d’initiative des salariés est-il exploité à sa juste valeur ? C’est à partir de ce questionnement et de ce constat que l’association Noï décide d’initier un Tour de France afin de promouvoir les bienfaits de l’interdisciplinarité. Noï est mené par Manon Baëlen, présidente et chargée de projet, Renée Zachariou, trésorière et responsable des relations et des partenariats publics, Hajar Chokairi, responsable des relations avec les entreprises et Chloé Lesterlin, apportant son expertise des projets culturels. Au total, une dizaine de personnes agissent au sein de l’association. La structure a vu le jour en novembre 2016. À partir de janvier 2017 et durant huit mois, Noï rencontre les acteurs économiques, artistiques et scientifiques français afin de restituer au grand public et aux entreprises l’état de la créativité et de l’innovation en France.

Un Tour de France

10 métropoles accueilleront Noï © Noï

10 métropoles accueilleront Noï © Noï

L’association a débuté la visite de dix métropoles par Strasbourg, avant Lyon, Grenoble, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rouen, Lille et enfin la capitale Paris. Les dates du passage de l’association sont disponibles sur le site de l’association. Chaque étape est l’occasion de s’alimenter d’expériences innovantes, de collaborations étonnantes et inspirantes mêlant créativité et innovation. Ainsi, cette initiative permet de révéler le potentiel créatif des métropoles françaises. Des interviews dévoilent certaines situations. Par ce biais, chercheurs, designers, anthropologues, artistes et entrepreneurs mettent en avant l’interdisciplinarité. Par exemple, à Strasbourg, Noï nous fait connaître Marie-Charlotte Morin, qui conjugue sciences, théâtre et innovation. Elle est l’incarnation du terme multipotentiels , expliqué par Emilie Wapnick. Marie-Charlotte Morin met en scène la vulgarisation scientifique via une pièce de théâtre Tout le monde descend. Par ailleurs, Noï nous fait part de bien d’autres rencontres. Elles sont à retrouver à la fin de l’article.

Une promotion soutenue

L’un des objectifs de Noï est de faire la promotion des bienfaits de l’interdisciplinarité. Pour s’en assurer, l’association peut s’appuyer sur plusieurs mentors dont Jean-Batiste Hueber, ex-directeur adjoint d’Ayming, ou Fabienne Olivier, Fondatrice de Slashers. Ils permettent de définir des problématiques, d’apporter leur expérience et participent au comité de pilotage trimestriel. En outre, Noï peut s’enrichir de l’expertise des professeurs du centre de recherche en gestion de l’école polytechnique. Un réseau de partenaires du monde académique, de praticiens et des cabinets de conseil sont aussi mis à profit. L’action de Noï est soutenu au niveau de la recherche et financièrement par deux cabinets de conseil dans les domaines de la stratégie, l’organisation et l’innovation, mais aussi par une grande entreprise agissant dans la protection sociale.

L'équipe de Noï, de gauche à droite, Hajar Chokairi, Marion Baëlen, Renée Zachariou, Chloé Lesterlin © Noï

L’équipe de Noï, de gauche à droite, Hajar Chokairi, Marion Baëlen, Renée Zachariou, Chloé Lesterlin © Noï

La restitution

Logo de l'association © Noï

Logo de l’association © Noï

Les différentes rencontres, idées feront l’objet d’un compte rendu sous différents formats. Un livre blanc et une trentaine de newsletters seront diffusés. Vous pouvez abonner à cette dernière via ce lien. Cette initiative permet de donner des clés supplémentaires pour travailler sur les enjeux de demain. Elle tend à démontrer également qu’il n’est pas forcément nécessaire de regarder en dehors de la France afin de trouver des idées innovantes. De plus, Noï prévoit de réaliser dix-sept projets interdisciplinaires afin de renforcer son étude. L’association participera à plusieurs concours dont celui de la fondation Adecco, « Anticiper les métiers de demain ».

Lesgoodnews noi infographie impact © Lesgoodnews 2017

Noï, à qui le Tour ?

Strasbourg est la première étape. Plusieurs rencontres se sont déroulées. À l’Eurometropole où Noï était invitée aux rencontres économiques.  On découvre Aedaen Place, un lieu prisé des amateurs d’art ; un torréfacteur prônant l’agriculture biologique, l’interaction avec le tissu associatif local et la mise à l’honneur de ses salariés ; l’industrie Magnifique mettant en scène le savoir-faire industriel alsacien à travers l’art.

À Lyon, l’association nous fait découvrir le corporate hacking afin de changer son entreprise de l’intérieur ; un concours provoquant la rencontre entre architectes, designers et commerçants ; ou encore une bibliothèque sans livre avec des espaces repensés.

Grenoble a été l’occasion, pour Noï, de rencontrer le collectif Tadaa mêlant développement web, urbanisme et graphisme ; de découvrir le Master Sciences cognitives et leurs expériences interactives.

Retrouvez en détail l’ensemble des rencontres de Noï sur leur site.

A l’issue de ce premier Tour, Noï envisage de travailler sur des thématiques connexes en France ou d’explorer de nouvelles formes de collaboration innovantes à l’international.

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr

Vous aimerez aussi...

Commentez cette bonne nouvelle