Horyou, le côté lumineux du réseau social

3 min de lecture

À Genève, Yonathan Parienti, un ancien financier, a créé le réseau social Horyou pour le bien commun de l’humanité et de l’environnement.

horyou lesgoodnews

Sa carrière première ne le destinait pas aux réseaux sociaux. Après une partie de sa vie professionnelle passée au sein de grands groupes financiers tels que Bank of China, JP Morgan Chase ou Julius Baer, Yonathan Parienti raccroche son costume trois pièces pour fonder, en 2013, un réseau social du monde associatif baptisé Horyou. Basée à Genève, en Suisse, une équipe de quelque soixante-dix personnes, issues de plus de dix-huit nationalités différentes, s’est formée autour de lui. Leur but étant de créer une dynamique positive et de promouvoir efficacement les initiatives et idées positives qui s’engagent à construire un monde meilleur.

Pas le temps de tout lire ? Découvrez en 1 minute cette plateforme

Un réseau très social

Yonathan Parienti fondateur du réseau social Horyou

Yonathan Parienti fondateur du réseau social Horyou

Les associations, organisations non-gouvernementales, fondations ont désormais une plateforme totalement dédiée à leur cause. Sans compter les initiatives, idées et projets des membres, lesquels peuvent y trouver un espace médiatique. La mise en lumière de chacun est symbolisée par les « lights » que l’on peut échanger pour saluer un post, un projet ou un acteur du réseau social. Cela favorise la découverte de projets, d’initiatives qui proposent une approche humaniste comme le souhaite Yonathan Parienti. Les profils utilisateurs se voient également attribuer un niveau indiquant l’implication sur le réseau social et offrant un challenge copié du monde du jeu vidéo. Des personnalités d’horizons divers tels que le footballeur camerounais Roger Milla ou le compositeur de musique de films David Reyes ont rejoint Horyou afin d’apporter leur aura.

Un rendez-vous annuel

Les NGOs au coeur du SIGEF 2015 © HORYOU

Les NGOs au coeur du SIGEF 2015 © HORYOU

Le Social Innovation and Global Ethics Forum (SIGEF) est un événement annuel organisé par Horyou permettant aux acteurs du réseau social de passer du virtuel au réel. Trois jours durant, dans le bâtiment des forces motrices à Genève, les idées fleurissent, se développent par l’intéraction des personnes présentes à l’événement. Par le dialogue se créent ou se renforcent des liens et chacun peut y développer son projet. En 2015, 5 000 participants et une centaine d’organisations non gouvernementales étaient au rendez-vous. Plus d’une trentaine d’intervenants ont pris la parole dont Alexander Schischlick de l’UNESCO, et bien d’autres spécialistes des questions de développement durable et du monde associatif.

L’édition 2016 du SIGEF s’est déroulé du 9 au 11 novembre au palais des congrès de Marrakech au Maroc, 80 intervenants, dont Bertrand Piccard le célèbre aéronaute suisse, ont participé à l’évènement. Plus de 120 pays étaient représentés. 100 millions de personnes ont été atteintes avec le concours de plus de 50 partenaires médiatiques. Parmi les projets qui étaient en compétition, le jury a récompensé l’organisation mexicaine El pozo de vida qui lutte contre le trafic humain et l’exploitation sexuelle.

horyou logos

Me, you and you Horyou

Le réseau a trouvé son audience. En 2015, 750 organisations telles que le Cinema Numérique Ambulant étaient référencées et actives. La plateforme devient une véritable passerelle entre associations. Plus de 220 personnalités supportent les ou leurs projets. L’ensemble des membres issus de 118 nationalités différentes partagent leurs expériences associatives et leurs actualités. L’inscription est libre et gratuite. Les organisations et personnalités passent par une phase de validation avant de rejoindre le réseau social. Horyou est un contre-pied ambitieux aux Twitter, Facebook, Google plus et autres réseaux sociaux. Horyou se diversifie avec l’application mobile Horyou, Horyou Magazine, Horyou TV et une fondation. En 2016, Horyou s’ouvre au public chinois avec un support du mandarin.

 

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Parienti alain dit :

    ENFIN UN DÉNOMINATEUR COMMUN AYANT LA CAPACITE DE CONVERGER ET DE CONCRÉTISER MONDIALEMENT TOUS LES ACTES POSITIFS.
    DANS SA SAGESSE LA PUISSANCE DE LA VÉRITÉ « L’AMOUR UNIVERSEL » VERRA SA RÉALISATION DANS UN FUTUR PROCHE PAR LE PASSAGE DU SITE HORYOU

  2. caouic dit :

    Une superbe initiative qui démontre que chacun peut, à sa mesure, avoir un impact positif dans le monde.

Commentez cette bonne nouvelle