Ökotop, l’espace vert éco-responsable

3 min de lecture

A Dieppe, l’association Ökotop propose aux collectivités et aux entreprises de les accompagner dans une démarche d’entretien éco-responsable de leurs espaces verts.

OKOTOP espace vert lesgoodnews

Nos territoires connaissent une urbanisation galopante ; bien que propices à de larges endroits bétonnés, ceux-ci recèlent des lieux où la nature peut, de façon contrôlée, retrouver une place. Ces espaces verts tels que parcs, jardins publics ou privés, nécessitent un entretien constant. Un ballet de machines en tous genres entre alors en piste sans prendre garde à la biodiversité des lieux. C’est dans ce cadre qu’intervient l’association Ökotop en proposant des solutions de conseils, de gestion, un accompagnement et l’organisation d’animations et de sensibilisation à l’éco-pâturage. Fondée en 2015 et présidée par Damien Hédin, citoyen éco-responsable dieppois, l’association mêle différents profils et ce dans de nombreux domaines : urbanisme, biologie, gestion, droit, comptabilité, marchés publics et politique territoriale. Et ce, afin de répondre le plus efficacement possible aux missions de développement soutenable qui leur sont confiées au niveau de Dieppe et de ses environs.

Pas le temps de tout lire ? Découvrez en 1 minute l’action de cette association.

Observer pour mieux agir

La gestion éco-responsable des espaces-verts requiert une phase d’observation, afin de prendre en compte tous les paramètres des lieux : l’implantation de la faune et de la flore, la présence de points d’eau et de zones humides, l’exposition, le cheminement des visiteurs. L’étude va plus loin en observant les autres espaces à proximité, qu’ils soient naturels ou artificiels. L’empreinte sociologique, politique de ces endroits naturels compte également dans les diagnostics et les solutions proposés. Selon un sondage UNEP/IPSOS de 2008, plus de 70 % des Français choisissent leur lieu de vie en fonction des espaces verts à proximité. Pour leurs habitants, les villes ne sont donc pas des déserts biologiques et une gestion éco-responsable des espaces verts y trouve toute sa place.

Okotop-1200px-Panorama_Dwingeloo_Brink_20070721

Rétablir un équilibre naturel

Les équipes de l’association Ökotop utilisent des solutions et une gamme d’outillage alternatifs. Ils peuvent également compter sur les animaux comme des chèvres, moutons ou poules pour se substituer, dans une certaine proportion, aux tondeuses et débroussailleuses. Les animaux ont un impact très positif sur la biodiversité des lieux et sont souvent source de curiosité de la part des riverains. Une réutilisation des déchets verts et un abandon progressif des pesticides ; une prise en compte des périodes de reproduction de la faune et la flore locale ; l’utilisation de plantes indigènes afin de recréer des biocénoses en cohérence avec les biotopes des alentours : toutes ces actions combinées visent à rétablir un équilibre naturel en zone urbaine.

  • Deux ânes de l'association © ÖKOTOP 2015
    Deux ânes de l'association © ÖKOTOP 2015
  • Les chèvres peuvent s'adapter à de nombreux types de terrain © ÖKOTOP 2015
    Les chèvres peuvent s'adapter à de nombreux types de terrain © ÖKOTOP 2015
  • Les moutons remplacent efficacement les tondeuses © ÖKOTOP 2015
    Les moutons remplacent efficacement les tondeuses © ÖKOTOP 2015

Collectivités et entreprises en partenariat avec Ökotop

Le concept a intéressé la société Véolia qui a confié l’entretien d’une partie de ses espaces verts à l’association dans le cadre d’une expérimentation. En novembre 2015, l’association Ökotop intervient dans un rayon de 100 kilomètres autour de Dieppe. En Juin 2016, la ville de Dieppe annonce son partenariat avec l’association afin de mener une expérimentation d’éco-pâturage pour la gestion de certains de ses espaces verts. Une évolution vers une société coopérative est envisagée en partenariat avec d’autres associations et entreprises du secteur. L’association permet aux collectivités de s’adapter avant l’entrée en vigueur de la loi Labbé, visant l’interdiction des produits phytosanitaires à partir du 1er janvier 2017.

Article mis à jour le 9 janvier 2017 à 21 h 42 min

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr

Vous aimerez aussi...

Commentez cette bonne nouvelle