KCDF aident les jeunes kenyans

2 min de lecture

Au Kenya, la fondation KCDF, l’initiative Jitegemee Kenya Pamoja Youth Group et U-Tena œuvrent à sortir les plus jeunes de la rue et leur offrent une perspective d’avenir. 

Quartier de Kibera à Nairobi, Kenya © Par genvessel via Wikimedia Commons

Quartier de Kibera à Nairobi, Kenya © Par genvessel via Wikimedia Commons

Les jeunes Kényans laissés à l’abandon dans les bidonvilles de Nairobi ont un avenir plutôt compromis. Violences, drogues, alcools font partie de leur quotidien. La fondation Kenya Community Development Foundation (KCDF) a été créée en 1997 afin d’améliorer le sort de ces personnes. Au travers de différentes actions et avec le soutien des autorités kényanes, des projets ont vu le jour. KCDF opte pour des actions au long terme et un impact au sein des communautés locales. Avec une expérience de 15 ans dans ce domaine, ce sont 50000 jeunes qui ont pu en bénéficier.

Logo de JITEGEMEE KENYA PAMOJA INITIATIVE

Logo de JITEGEMEE KENYA PAMOJA INITIATIVE

L’initiative Jitegemee Kenya Pamoja Youth Group, soutenue par la  fondation KCDF, s’efforce à sortir les jeunes de la difficile vie dans les bidonvilles par leur participation à des fermes urbaines. Les jeunes reçoivent des formations dans le domaine de l’agriculture urbaine. Elle leur transmet les techniques sur la fabrication de confitures de fruits et dans l’élevage de volailles et de lapins. Ils apprennent à gérer les ressources et à s’organiser dans leur travail. Cette initiative donne de l’influence à ces jeunes, au sein de leur communautés respectives, dans les quartiers pauvre de Nairobi comme celui de Mukuru Kayaba.

Séance de formation sur l'élevage de lapins © U-Tena

Elevage de lapins © U-Tena

U-TENA, un partenaire de la KCDF, par le biais de l’initiative Mtaani, recrute ses groupes de jeunes et leur offre une source de revenus stables par l’utilisation de leur production issue de leur agriculture urbaine. U-Tena leur inculque des notions d’économie et de droit. Le but étant de les rendre autonomes dans l’établissement de petits commerces et dans l’entrepreneuriat.

L’ensemble de ces initiatives, sous la protection de la KCDF et du gouvernement kenyan, a permis d’améliorer et de faire évoluer la vie sociale et économique dans les bidonvilles de la capitale kényane.

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr

Vous aimerez aussi...

Commentez cette bonne nouvelle