Le triangle agricole

2 min de lecture

En France, dans le département de l’Isère, la coopérative L’Atelier paysan propose aux agriculteurs de fabriquer et d’équiper leurs outils agricoles avec un triangle d’attelage.

Soudure lors d'un chantier triangle ©Xavier Remongin/Min.Agri.Fr

Soudure lors d’un chantier triangle ©Xavier Remongin/Min.Agri.Fr

La manutention dans le monde agricole prend une grande part du temps de travail, il est également source de pénibilité et d’accidents. L’Atelier paysan oeuvre à réduire ces inconvénients grâce à une innovation technique, le triangle d’attelage. Fondée en 2009, évoluant en association ADAbio Autoconstruction en 2011, elle devient en 2014 la société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) appelée désormais L’Atelier paysan. Elle souhaite développer une structure francophone sur l’autoconstruction dans le mode agricole, encourager l’innovation et le partage des techniques en adéquation avec la réalité des métiers agricoles, donner aux agriculteurs plus d’autonomie technique et la réappropriation des savoirs via une éducation populaire ouverte et rétablissant du lien social.

Schéma basique de fonctionnement du système triangle © L'atelier paysan

Schéma basique de fonctionnement du système triangle © L’atelier paysan

Un système de triangles innovant augmentant la sécurité

C’est dans ce cadre que l’équipe de L’Atelier paysan a développé le concept de triangle d’attelage. Il s’agit d’un système composé de deux triangles, un mâle et un femelle, en remplacement avantageux du système 3 points classique. Le triangle mâle s’adapte sur le tracteur. Le triangle femelle s’adapte sur les différents outils à atteler. Les opérations d’attelage sont alors grandement facilitées. L’agriculteur n’a plus à descendre de son tracteur, il lui suffit d’emboîter les deux triangles directement depuis son poste de conduite. La sécurité de cette manutention est alors maximale. Le risque de se retrouver coincé entre l’outil et le tracteur disparaît. La pénibilité est aussi amoindrie car les opérations manuelles d’attelage à effectuer ne sont plus systématiques.

Des chantiers solidaires à l’autonomie

L’adoption du triangle par un agriculteur sous-entend la modification complète de son outil de travail. Cela devient alors un véritable chantier à mettre en œuvre. L’Atelier paysan, par le biais de chantiers solidaires, se propose d’intervenir et d’accompagner les personnes ayant le souhait d’adopter le système de triangle. Ainsi, ce n’est pas seulement un support technique qui est donné, mais un accompagnement pédagogique qui vise à rendre autonome le bénéficiaire et de l’intégrer dans la sphère éducative de la coopérative. La diffusion et le partage des savoirs est un maître mot au sein de la structure. Tous les plans, tutoriels, forums dédiés aux triangles sont disponibles sur le site L’Atelier paysan ou peuvent être obtenus après contact avec la coopérative.

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr

Vous aimerez aussi...

Commentez cette bonne nouvelle