A Bali on trie

2 min de lecture

En Indonésie, dans les environs de Bali, dans la région d’Amed, il n’existe pas de collecte des déchets non-organiques. Le projet de l’association Peduli Alam, fondée en 2009  par Charlotte Fredouille,  vise à corriger ce problème en installant des points de collecte.

© photos : Claude Théret, Charlotte Fredouille

Un bac de collecte en ciment © photos : Claude Théret, Charlotte Fredouille

Des bacs en ciment, de couleur verte, munis d’une porte et avec un système d’évacuation des eaux sont placés à divers endroits stratégiques des villages, comme les écoles, les épiceries ou les points d’eau. Elles invitent les villageois à y déposer papiers, plastiques, verres et métaux. Ces installations ont été également conçues pour résister au climat indonésien, en concertation avec les chefs de village.

© photos : Claude Théret, Charlotte Fredouille

Animateurs de Peduli Alam © photos : Claude Théret, Charlotte Fredouille

La sensibilisation de la population locale est un point essentiel du programme. Des animateurs de Peduli Alam interviennent au sein des écoles et des conseils de village. Des documents éducatifs sont distribués et un enseignement complet fait participer les enfants de façon ludique .

Des poubelles individuelles sont distribuées dans les écoles et les épiceries, puis sont vidées dans les bacs leur assurant une utilisation régulière. Les chefs de villages sont même devenus demandeurs de ces poubelles. L’association a créé près de 130 bacs de collecte et 300 poubelles individuelles. Plusieurs opérations sont menées, comme le nettoyage des abords de la  rivière Banglé. On peut suivre,  celles-ci, sur la page Facebook.

L’association continue à se développer et compte aujourd’hui 11 personnes employées localement. Elle se diversifie également avec une boutique en ligne vendant des produits fabriqués avec les déchets récoltés.

© photos : Claude Théret, Charlotte Fredouille

La fondatrice Charlotte Fredouille © photos : Claude Théret, Charlotte Fredouille

Peduli Alam, collecte et envoie au site de recyclage plus de 5 tonnes de déchets chaque mois. Une très belle action qui permet de prendre soin de cette magnifique région balinaise et d’améliorer la qualité de vie des riverains. Des dons sont possible via une page du site dédiée.

L’association de Charlotte Fredouille a remporté le 2ème prix Terre de Femmes de la fondation Yves Rocher en 2011.

Article mis à jour le 25 avril 2016 à 17 h 18 min

 

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr

Vous aimerez aussi...

Commentez cette bonne nouvelle