Neurones 1 – Parkinson 0

0 min de lecture

Au Royaume-Uni, à l’université d’Harvard l’équipe d’Ole Isacson a prouvé que les neurones embryonnaires dopaminergiques résistaient au assaut de la maladie de Parkinson et ce 14 ans après leur transplantation. Cette thérapie montre donc son efficacité. L’équipe cherche désormais à développer cette technique au travers de culture de cellules souches et non plus seulement à partir de cellules embryonnaires.

Philippe RUAUDEL

C'est avec plaisir que je partage avec vous des initiatives inspirantes, des innovations enthousiasmantes en tant que blogueur et créateur du site lesgoodnews.fr

Vous aimerez aussi...

Commentez cette bonne nouvelle